Sowecsom/Brasero

Brasero est une mesure de financement proposée par la SOWECSOM, l’une des filiales de la SRIW (Société Régionale d’Investissement de Wallonie). Si vous êtes en mesure de convaincre vos coopérateurs d’investir entre 30.000 et 200.000 € dans votre projet, Brasero vous permet de doubler l’investissement de vos coopérateurs avec un financement de 200.000 € supplémentaires maximum.

 

co-entreprendre

Pour les coopératives bruxelloises, COOP US propose le même type de financement coopératif, mais avec un plafond de 150.000€ (plus d’infos sur www.coopus.be)

En outre, la Sowecsom peut vous aider à développer votre coopérative en vous accordant un prêt ou en renforçant vos fonds propres par une participation au capital de l’entreprise à hauteur de 500.000 € maximum.

Découvrez ici plus d’informations sur ces possibilités de financement :

    Appel public à l’épargne

    L'appel public à l'épargne consiste à se procurer des sources de financement, en fonds propres ou par endettement, auprès du public. Elles sont soumises légalement à l’obligation de prospectus (communication présentant une information suffisante sur les conditions de l’offre).

    Cependant, il existe plusieurs régimes dérogatoires.

    co-entreprendre

    Appel à l’épargne inférieur à 500.000 € (sur 12 mois)

     

    Si limite de 5.000 € de parts/coopérateur

    • régime « de minimis » (régime européen qui limite certaines aides publiques à 200.00 € pour 3 exercices);
    • pas de publication de note d’information* (ni a fortiori un prospectus).

    *Aucune notification ne doit être faite à l’Autorité des Services et Marchés Financiers (la FSMA) mais tous les documents se rapportant à l’offre au public doivent mentionner le montant total de celle-ci et le montant maximal par investisseur.

    Appel à l’épargne compris entre 500.000 € et 5.000.000 €

    (sur 12 mois)

    Pas de publication de prospectus MAIS rédaction d’une note d’information à communiquer à la FSMA, comprenant :

    • description des risques ;
    • informations concernant l’émetteur ;
    • informations concernant les conditions et les raisons de l’appel ;
    • informations concernant les caractéristiques des produits de placement de l’appel.

    Plus d’informations sur : https://www.fsma.be/fr ou faites-vous aider par Financité : www.financite.be

    Mobiliser l’épargne citoyenne, tout un symbole

    L’appel public à l’épargne est un signal fort pour la viabilité de votre projet. Convaincre un cercle plus ou moins grand de personnes d’investir et prendre des parts dans votre projet démontre qu’on croit en vous et votre produit ou vos services.

    Ce symbole de viabilité se transforme aussi en levier pour les investisseurs. En effet, après avoir convaincu des dizaines (centaines) de personnes d’investir dans votre projet, il deviendra beaucoup plus simple de convaincre des organismes financiers de vous financer. 

    co-entreprendre

    Tax shelter pour les start-up

    S’il vous manque un dernier argument pour convaincre vos candidats coopérateurs indécis, c’est celui-ci : « Si tu investis dans ma coopérative, tu pourras obtenir une déduction d’impôts de 45% sur le montant investi. » En effet, si votre coopérative (hormis les coopératives immobilières) répond à la définition de PME ou de microentreprise, vos coopérateurs investisseurs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts de 45% du montant investi (sur les 250.000 premiers euros investis dans votre projet).

    Objectif de cette mesure : mobiliser des capitaux privés pour fournir du capital à risque dans de petites sociétés, y compris les coopératives. Vous devrez néanmoins respecter quelques conditions, comme par exemple le plafond de 250.000 € de capitaux levés et l’obligation, pour le coopérateur, de conserver ses parts pendant 4 ans minimum.

    co-entreprendre