Un seul fichier.
Limité à 256 Mo.
Types autorisés : png gif jpg jpeg.

HF

Hélène Fourmanoir

Macavrac

Rejoindre une coopérative, c'est soutenir un projet local et s'insérer socialement dans un lieu

L’environnement est un domaine très important pour moi. C’est donc assez naturellement que je me suis engagée dans la coopérative « Macavrac ». La flexibilité des horaires m’a également conforté dans mon choix. Je peux venir en aide à la coopérative sans que cela ne soit trop contraignant. La coopérative me permet également de rencontrer de nouvelles personnes qui habitent dans les environs. C’est donc aussi un moyen de s’insérer socialement dans un village ou une nouvelle ville.

SL

Stephan Lux

Dynamocoop

Participer au développement d'un projet ambitieux

Je suis devenu coopérateur chez « Dynamocoop » dès la création du projet. Dès le départ, les ambitions de la coopérative m’ont séduit. Aujourd’hui, j’ai la satisfaction personnelle de participer à un projet ambitieux qui a un véritable impact sur la ville et qui, pour autant, n’empiète pas sur mon quotidien. Je participe de temps en temps à des chantiers et des groupes de travail. J’ai ma part de participation citoyenne et c’est vraiment ce qui me correspond !

MP

Marc Payen

Paysans Artisan

Défendre ses idées et des valeurs importantes

Client depuis de nombreuses années, j’ai décidé de devenir coopérateur chez « Paysans Artisans » il y a maintenant trois ans. J’ai toujours trouvé le projet très sympathique ! A travers la coopérative, je défends mes idées et des valeurs qui sont importantes pour moi. Grâce à ce modèle d’économie positive, nous ne dépendons pas d’une influence politique ou de l’humeur des actionnaires. Nous discutons ensemble d’un projet commun.

FC

Fabienne Coune

La Brasserie de l'Orne

Rencontrer de nouvelles personnes et soutenir un projet local que l'on peut voir progresser

En tant que nouvelle arrivée dans la commune, je suis devenue membre de la coopérative « Brasserie de l’Orne » fin 2018. A travers ce projet, je souhaitais rencontrer de nouvelles personnes et soutenir un projet local que je pourrais voir progresser. En soutenant la coopérative, j’ai pu apporter ma pierre à l’édifice, soutenir les jeunes porteurs de cette initiative et participer à l’économie sociale locale. C’est un investissement financier qui a du sens et qui correspond à mes convictions. Il n’y a aucun doute, l’investissement local progressera encore dans les années futures !

JC

Juan Carlos

Damnet

Un modèle économique d’avenir !

Je travaillais auparavant dans le secteur informatique médical, mais j’étais en recherche d’un meilleur environnement de travail. Je souhaitais un emploi à dimension sociale, et c’est ce que j’ai trouvé chez « Damnet » il y a maintenant plus de 4 ans. Après avoir lu un article dans la presse sur cette coopérative, l’envie d’y travailler ne m’a plus jamais quitté. Grâce à « Damnet », j’ai vraiment l’impression de pouvoir aider les autres et d’être en accord avec moi-même. Être coopérateur, c’est avoir des valeurs qui correspondent à un projet. Je suis persuadé que la coopérative est le modèle économique de l’avenir ! On ne devient pas coopérateur, on nait avec des valeurs qui nous poussent à adhérer à ce type de projet. C’est un véritable état d’esprit !

DV

Damien Verraver

Retrival

La coopérative est un modèle beaucoup plus souple et plus libre qui fait que chacun s’implique au degré qui lui convient

Après 15 ans de carrière dans le secteur privé, j’ai souhaité m’engager dans la reprise d’une entreprise. Connaissant « Retrival » via mon ancien emploi, j’ai moi-même sollicité la coopérative pour mieux connaitre cet autre modèle économique. Je me suis rendu compte qu’un management lié uniquement aux résultats ne me correspondait pas du tout. Depuis plus de trois ans et demi maintenant, je suis coopérateur et ce modèle me convient parfaitement ! Et, pour moi, coopérative et finalité sociale vont de pair. Je retrouve chez Retrival des valeurs humaines et sociales qui me sont chères. Aujourd’hui, mon travail a du sens et je participe à un projet auquel je crois. J’aime pouvoir travailler là où tout le monde peut mettre sa pierre à l’édifice, peu importe sa place dans la hiérarchie.

FH

Fabienne Henrion

Réseau solidairement

Ensemble, on est plus forts !

J’ai intégré la coopérative au moment où j’ai ouvert mon établissement dans l’HORECA. Une amie m’en avait parlé et je souhaitais que la coopérative me fournisse en produits locaux. J’en suis donc devenue membre en tant qu’utilisateur final. Très rapidement, les relations avec les autres coopérateurs ont été très riches en partage de connaissances. En étant coopératrice, je participe à un effort commun et j’apprends tous les jours en étant en contact avec des personnes aux compétences variées ! Chacun a son caractère, sa personnalité et sa vision des choses. Cela demande du dialogue et une écoute mutuelle, mais on parvient toujours à se rassembler autour d’une même cause.

AM

Aurélie Massin

Vervicoop

Etre acteur du changement en soutenant des producteurs locaux

Manger local et bio est, selon moi, très important. Je crois en ce projet, et c’est ça être coopérateur. C’est être acteur du changement. C’est accepter que les décisions se votent en collectif. Être coopérateur, c’est donc rester ouvert à la discussion et aux échanges. Aujourd’hui, « Vervicoop » me permet de rencontrer des gens de la région qui ont des profils différents, mais des valeurs et des convictions semblables aux miennes. Certes, le modèle coopératif a ses limites, mais il permet de faire bouger les choses, de faire changer les mentalités et de soutenir les producteurs locaux.

FJ

Fanny Jolly

Ethiquable

J'allie mon travail à une démarche engagée

J’ai toujours été intéressée par l’environnement et j’ai vu en cette coopérative l’opportunité d’allier mon travail à une démarche engagée. Contrairement à la plupart des entreprises classiques, le format de coopérative permet de défendre et de participer à un projet auquel on croit. On travaille ensemble pour trouver des solutions et mener à bien une mission commune. Tous les coopérateurs ont des personnalités, des visions et des compétences différentes, et c’est ce qui fait notre force. Malgré nos individualités, nous parvenons tous à s’allier autour d’une même cause. C’est magique ! Grâce à mon engagement dans cette coopérative, j’ai l’impression de contribuer à rendre un monde meilleur !

JP

Jean-Philippe Parmentier

Coopeos

Faire partie d’une coopérative, c’est mixer l’économie, le secteur social et les contacts humains

Je suis devenu coopérateur de « Coopeos » car le projet et sa dimension environnementale m’ont beaucoup plu et m’ont convaincu d’investir. Aujourd'hui, j’ai le sentiment de pouvoir impacter le monde dans lequel je vis en soutenant des projets aux valeurs différentes des entreprises classiques. C’est rencontrer des gens d’univers différents qui défendent une même cause, et contribuer à un projet innovant ! C'est aussi permettre à la coopérative d’accéder à de nouveaux financements et de pousser le projet encore plus loin. L'effet levier de cette démarche n'est pas à négliger!

PF

Pierre Flamant

Mon Lit dans l'Arbre

Etre coopérateur, c'est croire en la force du collectif!

J’ai rejoint la coopérative « Mon lit dans l’arbre » car le projet avait beaucoup de sens pour moi. Quand on est coopérateur, ce qui est important, ce n’est pas d’être sollicité et de recevoir un rapport annuel, mais de pouvoir s’investir dans le projet en apportant sa pierre à l’édifice. C’est un état d’esprit, c’est croire en la force du collectif et montrer qu’à plusieurs, on peut faire de belles choses. Aujourd’hui, le résultat est là, tant en termes de fréquentation que de retours qualitatifs. Et par ailleurs, devenir coopérateur, c’est rencontrer de nouvelles personnes, échanger notre vision sur le projet et faire germer de nouvelles idées pour le porter encore plus loin.